Agir pour une société plus juste. Solutions durables pour le développement

организации одесса

Gestion Forestière

Aujourd’hui le Programme de Ecosystem Alliance, un partenariat entre le Comité Néerlandais de l'UICN, Both ENDS et Wetlands International, a reçu un cofinancement partiel du Ministère des Affaires Etrangères des Pays-Bas pour la mise en œuvre de son Programme « Autonomiser les Hommes et la Nature ».

Au Bénin cinq ONG locales dont ACTION Plus développent le plan d’action validé. ACTION Plus intervient dans ce contexte dans les Communes de Ouidah, Abomey Calavi et Savè pour mettre en œuvre le projet de « Gestion durable de la mangrove au sud Bénin et d’une forêt galerie dans le centre Bénin ».

 

Un projet qui va consolider les acquis en matière d’intervention dans les deux zones de 2012 à 2015.

Le projet vise à parfaire avec les communautés les mécanismes de restauration et de conservation des écosystèmes de forêt et de mangrove suite à une série d’actions pour inverser les tendances de dégradation de ces ressources. Les problèmes majeurs à traiter seront le respect des normes locales de conservation des écosystèmes, la destruction des habitats de la faune aviaire et sauvage, l’absence de plan d’aménagement et de gestion de la zone. On a constaté en effet une perte très importante de la biodiversité; des plusieurs espèces d’invertébrés, de poissons, de reptiles et de mammifères ont disparu suite à la destruction de la mangrove.

Pour faire face à ce phénomène, ACTION Plus est engagé dans la promotion de la restauration et de la conservation de la biodiversité de la mangrove dans les Communes d’Abomey Calavi, de Ouidah et d’une forêt galerie dans la Commune de Savè. Pour y arriver une concertation avec les différentes parties prenantes va s’engager pour s’accorder sur les compromis, les axes d’intervention mais surtout sur l’approche de travail. Un processus va se centrer sur les mesures alternatives en vue de contribuer à l’amélioration des moyens d’existence durables de la cible et le partage d’expériences. Le but ultime de l'action est de contribuer à la réduction de la pauvreté des populations riveraines des zones des forêts humides et de mangrove d’ici à juin 2015 par une gestion durable des écosystèmes des zones humides.

ACTION Plus développe depuis 2000 un partenariat actif avec l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature des Pays Bas (IUCN-Pays Bas) pour la sauvegarde des galeries dans la forêt d’Igbodja. Les actions consistent au développement d’une série d’initiatives qui permettent l’inversion des tendances en matière de dégradations des écosystèmes forestiers en vue de leur conservation.

Dans ce contexte ACTION Plus accompagne les populations dans

la mise en place des pépinières

le reboisement des aires dégradées et des forêts galeries

la promotion de l’apiculture en vue de la mise en défens des forêts contre les feux de brousse

le renforcement des capacités des bénéficiaires sur les pratiques et techniques culturales

l’incitation des communautés à mettre en défens une zone forestière pour des fins d’écotourisme, de recherche

l’accès au ressources financières pour le développement de leurs activités génératrices de revenus grâce à la mise en place d’un fond de garanti placé au niveau d’une Institution de Microfinance 

Avec l'idée que le soutien à l'environnement doit nécessairement être accompagné par un soutien aux populations locales afin qu'elles puissent se développer économiquement en adoptant un comportement éco-durable, ACTION Plus a mis en œuvre un projet complémentaire   de promotion de la production biologique du piment dans la région d’Igbodja. C'est une expérience qui a permis de mettre en œuvre un certain nombre d’activités. Au nombre de celles-ci nous pouvons citer :

  • le renforcement de capacité de 45 bénéficiaires dans les trois villages d’intervention que sont Igbodja, Djabata et Monka. Les formations mises en œuvre ont trait à la fabrication du compost, à l’utilisation des résidus de récolte pour la fertilisation des espaces de culture et surtout à l’amélioration de la fertilité des sols par les légumineuses comme le mucuna et le soja. Ces formations ont permis à 45 personnes de se doter des moyens susceptibles de leur permettre de mettre en œuvre les activités de production de piment dans la zone sans difficultés.
  • L’aménagement de 5 ha de terre mis à disposition par les notables et personnes ressources de chaque village est réalisé. Ces aménagements on consisté à la mise en place d’un système de drainage à partir d’une motopompe à Monka et Igbodja et de 15 bassins pour le stockage de l’eau dans les trois villages.
  • L’organisation interne des producteurs par site de production a permis la mise à disposition des espaces moyens de 2000 m2 par personne en vue de permettre une rentabilisation à termes de l’activité pour ainsi contribuer à la réduction de la pauvreté dans le milieu.
  • Le suivi appui des populations encadrées par une équipe pluridisciplinaire composée de spécialiste en production végétale, de géographe aménagiste et de socio économiste a permis la production aisée des performances moyens de 1,6 t/ha de piment frais à l’issue des carré de densité sur les différentes parcelles. Un résultat qui pourrait être plus intéressant s’il n’y avait pas un découragement de certains bénéficiaires avec la crue de 2010.

Dans les zones humides du sud Bénin, ACTION Plus s’investi dans la protection des zones de mangrove. Plusieurs initiatives ont permis de travailler de façon concertée avec d’autres acteurs pour inciter à la protection de la mangrove déclarée patrimoine mondial. Spécifiquement les actions des Ong de la lagune côtière entre Grand Popo et Togbin ont consisté à :

  • L’organisation des focus group
  • L’organisation des séances grand public de sensibilisation pour un changement de comportement
  • L’organisation des femmes mareyeuses au sein du creuset dénommé « Fédération des groupements ostréicoles »
  • La construction d’atelier de transformation des huîtres et des salles d’alphabétisation
  • La collecte des propagules de palétuvier et le reboisement des zones dégradées de la lagune côtière
  • La réalisation d’une cartographie des zones de mangroves entre Ouidah (Djondji) et Abomey Calavi (Togbin)
  • L’appui aux activités économiques des bénéficiaires directs à travers les services d’une Institution de Microfinance. 

 
 

Nos Documents

исскуство

сайт с нуля

 Mentions légales  |  Confidentialié  |  Politique de sécurité   

Tous droits réservés